Fjords et saucisses

Lundi 17/10/11, aéroport d’Oslo Rygge.

Première pensée : « Mince, si j’ai ce temps-là toute la semaine ça va pas être marrant :(« . Heureusement la couche de nuages se dissipa assez vite.

Un bus attend à la sortie de l’aéroport pour amener (gratuitement) les gens qui le souhaitent à la petite gare ferroviaire non loin de là. Un aller simple Rygge – Oslo S (Sentralstasjon) : 108NOK au tarif étudiant (1€= 7.5 à 8 NOK). Détail intéressant : il existe dans les trains sans réservation des NSB (chemins de fer norvégiens) un compartiment « Quiet » (silencieux). S’asseoir dans le silence complet en regardant défiler lentement le paysage des fjords est une expérience délicieuse !

Arrivé à Olso S, je laisse mon sac à la consigne (il y a des consignes automatiques dans les principales gares) et flâne au jardin botanique (Sars Gate 1, entrée libre) puis en centre ville et à la forteresse Akershus.

 

Trajet vers l’auberge Oslo Haraldsheim (environ 30€ la nuit, difficile de trouver moins cher en Norvège).

 

Un pass 24h pour les transports publics : 75NOK (choisir la zone 1, c’est largement suffisant)

 

Mardi 18/10 :

Je pars du côté de l’île de Bygdøy, banlieue « huppée » où se trouvent un certain nombre de musées, et je visite successivement :

– le musée des arts et traditions populaires (Norsk Folksmuseum) : intéressant quoique peu animé en basse saison. Il s’agit de maisons traditionnelles restaurées, le clou du spectacle étant l’église en « bois debout ».

Eglise en bois debout

– le musée des bateaux vikings : impressionnant

Drakkar

– le musée du navire polaire Fram : intéressant également, il présente aussi la vie et l’œuvre de son concepteur, Nansen.

Bygdoy

A noter qu’en basse saison, les heures d’ouverture des musées sont réduites (11-15h souvent), ce qui laisse peu de temps.

 

Mercredi 19/10 :

Je prends le train à 8h11 en direction de Bergen (billet « minipris », l’équivalent de nos Prem’s : 199NOK). On dit que cette ligne est la plus belle du monde, ce que je eux bien croire ! Fjords embrumés, puis petits villages, cours d’eaux, forêts… La ligne prenant de l’altitude, le givre commence à apparaître, puis aux abords de Finse (alt. 1200m), du blanc à perte de vue !

Avant Myrdal

Je descends finalement à Myrdal pour prendre le fameux Flåmsbana, petite ligne menant à Flåm, au fond du fjord et au terme d’un dénivelé de presque 900m. Impressionnant aussi.

Embarquement pour Gudvangen (à 15h15 toute l’année, plein tarif 265NOK), deux heures de plaisir visuel

Enfin, bus pour Bergen (3h environ), puis trajet vers l’auberge Bergen Montana.

Note : les lignes de bus viennent d’être renumérotées, sinon ce ne serait pas drôle… Il faut désormais prendre le bus n°12 et descendre à l’arrêt … Montana.

 

Jeudi :

Petit tour dans Bergen, notamment par le quartier historique (Bryggen et ses maisons en bois).

Bryggen

Il est possible de manger sur le marché aux poissons (pas très animé en basse saison).

Je monte par le funiculaire Floibanen (35NOK), attends qu’une grosse averse passe, et profite des nombreux sentiers de randonnée au dessus de la ville.

Petite mise en garde : le LP indique une promenade entre Floibanen et Ulriken (le téléphérique), prévoyez jusqu’à 8h pour la faire et du matériel adapté dès les premières neiges (je me suis fié aux 4-6h annoncées, si je n’avais pas rencontré un groupe de Belges -que je salue si l’un me lit- en chemin, j’y serais sans doute encore). Sinon les paysages sont comme d’habitude sublimes !

 

Vendredi-samedi-dimanche :

Tour dans la ville (sous la pluie), visite du musée d’histoire et de la culture (50NOK), intéressant.

Bus vers l’aéroport (95NOK !), et j’attends mon vol vers Trondheim où je dois rejoindre un ami en échange universitaire.

Bus depuis l’aéroport (100NOK !).

A noter que ce déroulait à ce moment un festival étudiant nommé UKA (=la semaine), avec pas mal d’animations tous les jours. On visite la Studentersamfundet, ancien cirque devenu un lieu communautaire géré par les étudiants.

Le centre historique de la ville ressemble un peu à celui de Bergen, avec des maisons en bois alignées.

Un musée étonnant et intéressant : le Rockheim, qui retrace l’histoire du rock norvégien !

 

Dimanche soir, je prends un train qui me conduira au petit matin à l’aéroport d’Oslo, où je prends un avion pour Milan et je rejoins la fanfare de mon école qui voyage à travers l’Italie.

 

Quelques remarques générales :

– la vie est très chère en Norvège (2 à 3x les prix français pour tout)

– les paysages naturels sont plus intéressants que les villes à mon avis

– allez en Norvège, c’est joli 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.